Le poivre, le trésor caché de Penja

par | 20 Avr 2021

En 1958, Antoine Decré introduit la culture du poivre au Cameroun. Ce planteur de bananes commence donc à implanter des lianes de poivre venant de l’Inde. Il choisit pour cela le terroir volcanique du Penja, là où il cultivait ses bananes.

Les origines du poivre (Piper nigrum) ?

Comme tous les grains, ceux du poivre viennent d’une plante rampante, des lianes rampantes. On obtient le poivre en faisant pousser les lianes rampantes le long d’un arbre de soutien. Le plus souvent, on évite d’utiliser des arbres à l’écorce lisse car ils pourraient ralentir l’ascension des lianes. La pluie se charge de la pollinisation, ce qui rend le climat du Penja particulièrement intéressant pour la culture du poivre.

Après environ 5 ans, on obtient des grains de poivres sur des grappes allant jusqu’à 15 centimètres. On peut avoir une quarantaine de graine à peu près sur une grappe. En fonction de leur degré de maturité, les fruits du poivre peuvent avoir différentes couleurs. Entre Octobre et Janvier, les grains arrivent à maturité et on les récolte à la main. On obtient alors du poivre blanc qui seront lavés puis séchés au soleil. Les femmes s’occuperont ensuite de les trier selon leurs couleurs et la grosseur.

Les particularités du Penja et de son poivre.

On retrouve le poivre du Penja entre 100 et 500 mètres d’altitude sur les collines au Sud du mont Koupé au Cameroun. La région est composée des communes de Manjo, Mbanga, Loum, Mombo, Njomé et Tombel. Le sol y est très fertile du fait qu’il soit situé sur une région volcanique en plus de son microclimat très particulier. En effet, le Penja est caractérisé par une forte humidité. Cette spécificité géographique en plus du savoir-faire des agriculteurs donnent un poivre unique et de très bonne qualité.

Le secret derrière les différentes couleurs du poivre.

Avec la même plante, on peut obtenir des poivres de différentes couleurs. Le secret est de les cueillir à différent stade de maturité ou en les séchant de façon différentes.

  • Vert : La couleur verte correspond aux fruits pas encore mures. Une conservation humide permet de garder cette couleur témoignant de sa jeunesse et de sa fraicheur
  • Noir : Cette couleur est obtenue en séchant au soleil des baies vertes, cueillis presque à maturité. Le soleil fermente le cœur des grains. Il faudra ensuite retourner les grains de façon régulière pour bien les sécher de tous les côtés. Cette opération dure entre 5 à 7 jours.
  • Blanc : Lorsqu’on enlève le péricarpe des poivres rouges, on obtient du poivre blanc. Le procédé consiste à plonger le grain rouge pendent plusieurs jours, dans de l’eau froide qu’on renouvèle régulièrement. On les frotte ensuite avec force pour retirer le péricarpe. Un séchage au soleil permettra alors d’obtenir des poivres blancs.
  • Gris : Entre le poivre blanc et le poivre noir, on retrouve le poivre gris. Généralement proposé en poudre, le poivre gris résulte du broyage de poivres blanc et noir. On utilise souvent des grains de moins bonne qualité. Le poivre gris a la particularité d’avoir un gout piquant, sans être épicé.

Pin It on Pinterest

× Comment puis-je vous aider ?